LUCARNE

A travers cette lucarne ovale, vous percevrez un peu de moi. Balade au hasard du chemin, déambulation vers les choses que j'aime. Je ne sais pas où je vais... Je me laisse simplement porter au gré du vent.

29 août 2006

J'ai croisé Renée dans un petit village en Aveyron
Posté par memoire du vent à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 août 2006

parce que l'horizon est l'échode ce qui vient et de son coeurle vent ne vieillit pas.Adonis
Posté par memoire du vent à 12:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
25 août 2006

Bernard Noël

[…] une pensée chevauche un mot bâtardla lumière tombe sous le sabot qui saurait bêcher le silencesemer la fleur du ça suffit dans le pli aux longues paupièresquelqu’un cherche l’avenir le front posé sur la pierre jauneon écoute passer les nuages comment savoir la hauteur du moiau dessus du niveau de la mort chacun brûle ses membres sous leur peaupuis secoue les cendres on ne divise pas le puitsni l’anneau d’amour parfois les mains s’en vont... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 août 2006

Posté par memoire du vent à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 août 2006

                L’arbre, la lampe  L’arbre vieillit dans l’arbre, c’est l’été.L’oiseau franchit le chant de l’oiseau et s’évade.Le rouge de la robe illumine et disperseLoin, au ciel, le charroi de l’antique douleur. O fragile pays,Comme la flamme d’une lampe que l’on porte,Proche étant le sommeil dans la sève du monde,Simple le battement de l’âme partagée. Toi aussi tu aimes l’instant où la lumière des... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 août 2006

Posté par memoire du vent à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 août 2006

PENTTI HOLAPPA

                  .. .                    . La matière est langage  Quelqu’un a murmuré : Montagne – et elle s’est levée    de la nuit en grondant,quelqu’un  a sommé la mer, et les flots ont déferlé entempête.J’ai prononcé ton nom, mais tu n’en finis pas de tarder.Ainsi donc la matière est langage. Dans le vide absolu, des atomestracent des... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 août 2006

Posté par memoire du vent à 20:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2006

HENRY BAUCHAU

..               . Exercice de la nuit. L’esprit rejoint la nuit sa demeure première,   le souffle du corps endormiC’est là que j’ai vécu l’éveil de l’éveilléeEt l’or bleu, le regard de ma vive seigneure.Seule une errante, une mendiante, ma prière   AntigoneToute en la pauvreté de moi-mêmeToute en Sibylle, en acharnement de fleurirEcrit encore en L. la lumière, l’exilLe passage de naître de la vie dans la vie.   ... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 août 2006

BAUDELAIRE

            Henri Matisse, portrait de Baudelaire    .                .                             .Elévation   Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées, Des montagnes, des bois, des nuages, des mers, Par delà le soleil, par delà les éthers, Par delà les confins des sphères étoilées,   Mon esprit, tu te meus avec... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 18:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :