LUCARNE

A travers cette lucarne ovale, vous percevrez un peu de moi. Balade au hasard du chemin, déambulation vers les choses que j'aime. Je ne sais pas où je vais... Je me laisse simplement porter au gré du vent.

25 mars 2007

Que va-t-il sortir de l'oeuf ?

                                                                      Lila et Jeanne
Posté par memoire du vent à 21:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

23 mars 2007

Rafles de sans-papiers

LA POLICE EMPLOYEE A TRAQUER LES ENFANTS DE PARENTS SANS PAPIERS ET A ARRÊTER LES DIRECTRICES D’ECOLES MATERNELLES QUI LES DEFENDENT :  PREFIGURATION DE LA REPUBLIQUE SARKOZIENNE ?http://www.educationsansfrontieres.org/?article4981 L’affaire de l’école de la rue Rampal (Paris 19e) est une sorte de parabole et, peut-être, une anticipation de ce qui attend la société si le ministre de la chasse à l’Enfant atteignait son objectif. Mis en demeure de battre cette année un nouveau record de nombre d’expulsions de sans... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 22:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 mars 2007

Avot Yeshurun

.                    Une pierre..Une pierre, là dans un champ.Noeud de colère soudé à la terre.Le pays est une tablequi nous convie à sa table..Corps encore informe des agneaux : tas de pierres parmi les herbes du lieu.Comme on a regardé les pierres-on a enfanté.A l'image des pierres du lieu..Déjà au-delà du soucis de retrouver les mères.Sur chaque chemin rencontrent les pierres.Qui sait ce qui est caché sous les pierres ?Un cri pour effrayer l'effoi..Qui sait ce qui gît... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 mars 2007

Angelo Debarre & Tchavolo Schmitt

 " Je suis seul ce soir ".Angelo Debarre & Tchavalo Schmit
Posté par memoire du vent à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mars 2007

Croissant pas chaud.

                             Photographie d'Hamid Tibouchi...Hamid TibouchiQuelques textes, dessins et peintures ICI
Posté par memoire du vent à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mars 2007

Ce qui à dévoré nos coeurs

[...].Il est difficile pour une femme de reconnaître qu’elle s’entend bien avec sa mère - curieusement, cela paraît une sorte  de trahison, du  moins c’était le cas  chez d’autres femmes de ma génération. Afin  d’entrer  dans  la  société  des  femmes, d’être adultes,  nous  traversons  une  période ou  nous nous vantons fièrement d’avoir survécu à  l’indifférence de notre  mère,  à sa colère,   à  son amour écrasant, au... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 07:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

20 mars 2007

Souvenir d'une journée magique au Théâtre du Soleil

          .                                 .Pour Bénédicte et Louis-Marie . .. " Les Ephémères " .par  ici ( Pour agrandir les photos, il suffit de cliquer dessus )
Posté par memoire du vent à 07:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 mars 2007

Quand les éléments s'agitent

.Quand le vent souffleLes maux s'envolentLes peurs se sauventLes cauchemars se cachentEt la tristesse disparaîtQuand le feu crépiteLes démons surgissentLe diable railleLa joie s'échappeEt la peur se glaceQuand la terre s'agiteIl n'y a rien à direC'est qu'elle est en furie Des erreurs des hommesDes guerres des autresEt des tirailles des chiensQuand l'eau s'affole Ce n'est pas bon présageC'est que le malheur est làTapi dans le feuillageTapi dans nos peursEt nos pires craintes.Léo Confrontations 2005
Posté par memoire du vent à 18:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
19 mars 2007

Autoportrait

                                                   Lila
Posté par memoire du vent à 07:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
17 mars 2007

Habib Tengour

.. Le port interdit somnolait dans les cales des naviresun marin encore tatouait l'horizonLe Voyage nous étions nombreux à le souhaitermais la mer n'exhibait que la graisse de ses blessures Nous étions en exil dans nos mains nos rêvesDes simulacres heurtant la moiteur des jours Pourquoi nous dire fiers de montagnes muettessceller le cri dans l'argile des lassitudesLes rues sont grises d'intolérance la peur Je m'éveillerai au turquoise de tes lèvres dit la vagueaux regards suspendus. Habib TengourL'ARC ET LA... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 23:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,