LUCARNE

A travers cette lucarne ovale, vous percevrez un peu de moi. Balade au hasard du chemin, déambulation vers les choses que j'aime. Je ne sais pas où je vais... Je me laisse simplement porter au gré du vent.

23 août 2007

Fellag

Fellag les nouveaux nomsenvoyé par rafik76500-2. Mohamed Fellag est un comédien, écrivain et humoriste algérien kabyle né en 1950 à Tizi Ouzou en Kabylie (Algérie). Après une carrière théâtrale, il devient humoriste . En 1995, après l'explosion d'une bombe lors d'une représentation, il s'exile en France où il rencontre un succès populaire avec des spectacles où il met en scène avec lucidité et humour des personnages confrontés aux difficultés sociales de son pays. Il a joué dans plusieurs films tels que Rue... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 août 2007

Pensée

..........La poésie - ce qui remue.........en tout être et en toute chose -.........à peine cherche-t-on à l'enfermer.........que déjà elle est ailleurs...........Hamid Tibouchi........NERVURES........Les Ecrits des Forges........Autres Temps
Posté par memoire du vent à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 août 2007

Amours d'enfance

.................................................................................Aveyron, août 2007.                                                                                          .. ..
Posté par memoire du vent à 18:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
21 août 2007

L'idole

. Comment ne pas consacrer sa vie, toute une vie à entretenir une idée, la jouissance absolue, l'enfermement du sublime «  j'aurai tant aimé les roses que j'en serai devenu leur plus grand admirateur, leur protecteur, leur père , leur mère plus encore leur adorateur  » et que cela m'ait conduit jusqu'à vous aujourd'hui me semble être un pur effet de l'envoûtement que dis-je de l'entêtant parfum, fil conducteur de cette aventure qui commença un beau matin, le beau qualificatif fort simple trop dénudé comme... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 18:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
19 août 2007

Une pensée envoyée par André.

." Voila , le genre de chose intelligente qu'on peut faire : nourrir de nombreuses et petites relations afin qu'un jour une communauté en naisse. " Sobumfu Somé.
Posté par memoire du vent à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 août 2007

IBN Zaydoûn, Rachid Koraïchi, Farouk Mardam-Bey

...                             TU ES SOLEIL....                          ...                 TU ES SOLEIL....                Ah ! Te souffler ce que je porte en moi,                Ô toi mon repos, ô toi... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 12:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 août 2007

Khalil Gibran

Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même, Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, Car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux, mais ne tentez... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 août 2007

Ne viens pas trop tôt

.Ne viens pas trop tôt, amour, va encore;L'arbre n'a tremblé que sa vie;Les feuilles d'avril sont déchiquetées par le vent..La terre apaise sa surfaceEt referme ses gouffres.Amour nu, te voici, fruit de l'ouragan !Je rêvais de toi décousant l'écorce... René Char
Posté par memoire du vent à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 août 2007

À Hamid Tibouchi

..Je souhaite étreindre les jupons de l'étoile voilée le nuage a fait bâtir une muraille en impasse j'inventerai toutes les maudites grues pour crever ses enflures oh nuage qui me chante par centaines de brumes noirâtres je te conjure jusqu'à mon ivresse imprégnée de sobriété même si tu loges parmi les cieux sache que j'archiverai ta demeure je suis l'homme aux yeux qui déplorent le paysage blessé je peins la crevasse de l'humanité parce que le sublime est envahi soyez à l'aube de la fissure qui engloba la... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 août 2007

Chez Campan

Concert improvisé à Bournaguetenvoyé par leguetteur  A Bournaguet dans sa ferme perchée sur les collines, Léon, 80 ans, improvise des concerts pour ses visiteurs malgré une phalange restée dans le tracteur... Un saut dans le temps, un vrai personnage et beaucoup de musique.... ..Ne permettons pas qu'on nous enlève la part de la nature que nous renfermons.N'en perdons pas une étamine, n'en cédons pas un gravier d'eau.René Char.. .Un clic sur les photos pour agrandir. Un grand merci à Léon pour son accueil et sa... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 13:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]