LUCARNE

A travers cette lucarne ovale, vous percevrez un peu de moi. Balade au hasard du chemin, déambulation vers les choses que j'aime. Je ne sais pas où je vais... Je me laisse simplement porter au gré du vent.

21 juin 2006

Manon et Jeanne

. .
Posté par memoire du vent à 12:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

21 juin 2006

Bénédicte

Posté par memoire du vent à 08:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
20 juin 2006

Oedipe sur la route

Henri Bauchau    […] C’est la nuit de la lune noire, Clios le sent à la violente certitude, à la nécessité de danser qui l’habitent. Quand il croit Œdipe endormi, il sort de la cabane et descend dans le vallon solitaire.Il attend le moment qui va survenir, qui se produisait chaque année quand le clan existait encore. Il s’aperçoit qu’Œdipe l’a suivi, mais il est trop tard pour s’occuper de lui. Les nuages ferment le ciel, l’obscurité est totale et déjà la danse s’est emparée de lui. Il n’y... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 22:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2006

Wislawa Szymborska, Raphaël Thuillier

Photographie de Raphaël Thuillier source . La description des nuages exige de faire diligence- en une fraction de seconde ils ne sont plus eux, ils sont autres. . Wislawa Szymborska . .
Posté par memoire du vent à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2006

JE NE CONNAIS PAS TON NOM

. -    Je ne connais pas ton nom. * Nomme-moi comme tu l’entends. -    Tu n’es pas une gazelle. * Ni une jument. -    Tu n’es pas la colombe de l’exil. * Ni une ondine. -   Qui es-tu ? Quel est ton nom ? * Nomme-moi que je sois ce que tu m’as nommée. -   Je ne peux car je suis vent, que tu es étrangère comme moi, que les noms ont une terre. * Je suis donc « personne ». * Je ne connais pas ton nom, quel... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 juin 2006

les potos

Posté par memoire du vent à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2006

Henri Thomas

                             .                          La défeuillée […] C’est la joie et la confiance absolues de l’enfance qui sont vraies,  n’étant illusion que pour ceux qui sont en proie  à la terreur  d’avoir  failli,  et qui ne peuvent  plus,  ne  veulent  plus ... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juin 2006

.           La rose . Prends une rose, étalle-la en oreiller . Après un temps La comédie te fondra   dans la boue, dans l’argile La bombe t’annexera   à son royaume . Après un temps Prends une rose, nomme-la   chant Et chante pour les mondes           Adonis
Posté par memoire du vent à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 juin 2006

Jean Tardieu

                            Personne Souvent je fuis les traits familiers du monde étroit qui nous est assigné et hors des mains des grands meubles je passe du songe épais de ma solidité à l’autre rêve à celui de l’espace, tremblant de froid dans mon identité. Je sors je sors par une porte basse, déjà la nuit a changé de clarté. Tandis qu’Un tel qui est moi, sur sa couche durcit en paix dans son cercueil... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 12:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
11 juin 2006

Pensée ...

                                                                                                                     ... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :