LUCARNE

A travers cette lucarne ovale, vous percevrez un peu de moi. Balade au hasard du chemin, déambulation vers les choses que j'aime. Je ne sais pas où je vais... Je me laisse simplement porter au gré du vent.

31 juillet 2008

Enfant soldat

. Ce poème fut écrit par Léo en 2007 pour Kamel Yahiaoui .             Enfant soldat.   Dans un monde encore bien désemparé Où la guerre ravage sans cesse Vie, amour et liberté Où les enfants sont exploités A des fins meurtrières et sans pitié   On t'a dit enfant lève toi Et défends la cause qui t'est destinée On t'a dit enfant lève toi Prends cette arme, homme tu seras On t'a dit maintenant te voilà Enfant soldat, bats-toi... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 10:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

01 avril 2007

Les pôles

. Dans le sud chaleureux où les fleurs sont en champs C'est le salon d'été des grandes Amazones Les mystérieux vikings, légendaires mécréants N'ont plus qu'à retrouver leur fabuleuse dragonne . Dans le nord si glacial celui des ours polaires La glace était reine, elle aimait les querelles Souveraine du fléau, des malheureux corsaires Sinistre elle était, fourbe et cruelle . Dans l'ouest sauvage les peaux rouges étaient là Poussant leurs cris tribaux sous la lune arrondie Mais les Blancs arrivèrent, le fusil sous le... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 mars 2007

Quand les éléments s'agitent

.Quand le vent souffleLes maux s'envolentLes peurs se sauventLes cauchemars se cachentEt la tristesse disparaîtQuand le feu crépiteLes démons surgissentLe diable railleLa joie s'échappeEt la peur se glaceQuand la terre s'agiteIl n'y a rien à direC'est qu'elle est en furie Des erreurs des hommesDes guerres des autresEt des tirailles des chiensQuand l'eau s'affole Ce n'est pas bon présageC'est que le malheur est làTapi dans le feuillageTapi dans nos peursEt nos pires craintes.Léo Confrontations 2005
Posté par memoire du vent à 18:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
22 novembre 2006

Léo à la manière de Queneau

.Comment faire la grammaire?               Robert Doisneau . Bien classées, bien sélectionnées Quelques lettres de l'alphabet font la grammaire Faut juste les apprivoiser Pour faire un joli texte Des fois on fait n'importe quoi Mais on n'a pas tellement le choix Les participes faut bien les accorder Avec être ou avoir c'est pas toujours la gloire Tous ces accords, ça nous endort Vraiment, franchement qu' est ce qu'on s'ennuie Ca a toujours... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 23:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
18 novembre 2006

Poésie de Léo 13 ans

                                          EphémèreLes feuilles des arbres dorés se balançaient,Humides. Oubliée, une petite feuille glissait.Tombe, petite feuille, sous la pluie incessante,Dans une rue sombre tellement insignifiante!Et je passais par là, dans cette rue obscure,La lune n'était pas là, est-ce de mauvais augure?Plus rien ne se distinguait, plus rien n'existait.Coupée du monde, isolée, une... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 14:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
28 octobre 2006

.......................Océan.........................

  Océan calme aux vagues dévastatrices Tu vis sur terre, tu complètes toutes choses T’oublier sacrilège!  mais qui y penserait Quand tant de vies tu emportes dans ton chant mélodieux   Sous ton manteau d’écume Tu caches toutes espèces Exilés des mers, naufragés des abîmes Perdus à tout jamais sous ton regard d’ombre   Indomptable, revêche Naseaux fumants, volcan ensevelit Source de mystère, fabuleux dragon Secret inviolé de tes fonds ténébreux   Oh océan... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 10:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

24 septembre 2006

Quand j'écris

Quand j'écrisJe me libèreMe libère de mes souffrancesMe libère de mes secrètsMe libère de mes angoissesQuand j'écris je m'échappeM'échappe du monde Et je me réfugie dans le mienCelui de la poésieJe me réfugie dans mes écritsJe pleure dans mes motsLes larmes que je n'ai plusJe crie dans mes versAvec la voix que je ne possède plusEt mes souffrances je vous donneDans ces poèmes si fragiles. Léo 2005
Posté par memoire du vent à 22:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
25 mai 2006

Comment Léo parle de la mort

    .      .                     LA MORT .                      1 La mort est le défouloir Des dieux pleins de gloire Heureux du désespoir Leurs yeux sont miroir Des pires histoires La faucheuse est un pion sur l’échiquier noir Elle met échec et mat les âmes pleine d’espoir Elle sème la mort sans se laisser... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 mai 2006

Au pays des merveilles

     Philippe Planchet  . Tu es comme le brouillard Tu es là Je te vois mais je ne peux pas te toucher Tu me regardes avec tes yeux brumeux Je t’embrasse Tous les matins Mais tes lèvres me paralysent Elles sont froides Elles me glacent Me pétrifient Et tes yeux me déshabillent Je rougis Mais tu restes d’une froideur âcre Je pleure ! Là tu apparais Sous ta beauté au grand soleil Un soleil qui se confond avec toi Un soleil qui luit... [Lire la suite]
Posté par memoire du vent à 10:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
03 avril 2006

Lire dans tes yeux

Dans un regard noir J’ai vu une bougie Qui brillait d’une lueur âcre J’y ai vu un souvenir Qui glissait sur cet océan paisible Qu’est le bleu de tes yeux J’ai vu une larme Qui roulait sur ta joue Reflétant l’ombre D’un amour déchu Qui restera à tout jamais Gravé dans tes yeux Léo 2005
Posté par memoire du vent à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :