LUCARNE

A travers cette lucarne ovale, vous percevrez un peu de moi. Balade au hasard du chemin, déambulation vers les choses que j'aime. Je ne sais pas où je vais... Je me laisse simplement porter au gré du vent.

19 octobre 2011

AUTOMNE

001_029

 

l'automne est éclatant
quand il met en couleurs
tout ce monde inutile et que le vent
insolent repousse les fenêtres
et balaye des tables
les lettres inachevées

la lumière escalade plus lentement
la colline et l'horizon s'estompe
les draps sont humides
et les lèvres se ferment

ainsi court l'automne sauvage et
bref jusqu'au matin venu trop tôt
où l'arrête la neige tombée la nuit

 

Miriam Van Hee

 (traduit du néerlandais par E.Reunis)


001_029

Posté par memoire du vent - Photos...[©Nathalie Billecocq] - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    un texte de Miriam Van Hee

    AUTOMNE
    l'automne est éclatant
    quand il met en couleurs
    tout ce monde inutile et que le vent
    insolent repousse les fenêtres
    et balaye des tables
    les lettres inachevées

    la lumière escalade plus lentement
    la colline et l'horizon s'estompe
    les draps sont humides
    et les lèvres se ferment

    ainsi court l'automne sauvage et
    bref jusqu'au matin venu trop tôt
    où l'arrête la neige tombée la nuit

    (traduit du néerlandais par E.Reunis)

    Posté par loupiotte, 20 octobre 2011 à 19:11
  • C'est très beau. Merci Lucie.

    Posté par nathalie, 21 octobre 2011 à 09:42
  • Automne...

    Le poème de Myriam Van Hee est si bien accompané par tes photos, qu'il me submerge d'envie d'être dans cette saison et d'en vivre ses couleurs...
    Et cela, malgré son soleil et son ciel d'azur qui assombrissent trop vite la sauvage clarté du jour avant que l' hiver nous vienne.

    Bien à toi et mille mercis à Loupiotte.

    André

    Posté par Andre Aiello, 21 octobre 2011 à 15:14

Poster un commentaire