LUCARNE

A travers cette lucarne ovale, vous percevrez un peu de moi. Balade au hasard du chemin, déambulation vers les choses que j'aime. Je ne sais pas où je vais... Je me laisse simplement porter au gré du vent.

01 juin 2009

Jean-Paul Billecocq, "La Passion" d'après Charles Péguy

Enfant, je lisais Péguy sans bien comprendre, fasciné par la musique de ce verbe répété, toujours changeant, toujours cheminant, plus particulièrement émerveillé par de longs poèmes sur la Passion, qui devaient laisser définitivement au fond de moi un goût d'enfance, quelque chose d'obscure et d'obsédant.

Plus tard, devenu comédien, l'ancien écolier toujours rebelle voulut retrouver ces textes confusément gravés dans sa mémoire : et ce fut ce beau passage sur la Passion dans " Le mystère de la charité de Jeanne d'Arc", mais aussi, lui faisant écho, cet hymne à la nuit retrouvé dans" Le porche de la deuxième vertu". Je les ai relus à la lumière de ma vie d'homme, mais en tentant de conserver ce que ma simplicité d'enfant en avait pressenti : je pouvais dès lors toucher du doigt cet oratorio sur l'amour maternel, et ce que cela implique parfois de douleur, voir de malheur.

Il était question de Dieu, de Jésus, de la Vierge.

Il était aussi question, pour ceux qui croyaient en Dieu comme pour ceux qui n'y croyaient pas, d'une histoire d'homme, et de celle d'une mère qui pleure son garçon, son enfant, ce condamné du jour par la frénésie du peuple, pour une fois en accord avec son gouvernement.

Il était enfin question d'une simple histoire d'enfance, de larmes et de douceur, d'une empoignade où la fureur cède au mystère.

Ce cri, parce qu'il pouvait être aussi mon cri, je me devais de le mettre en scène, d'en faire ce spectacle, "La Passion",qui a été joué ici et là de 1985 à 1990. Et aujourd'hui pour finir un parcours de théâtreux, il me vient de le reprendre sous la forme d'un disque, de tenter la gravure d'une modeste trace de mes émotions, et d'oser, avec une fière humilité, pousser une dernière fois ce cri contemporain que Péguy nous laisse en partage.

                                                              Jean-Paul Billecocq, Noël 2008


Jean-Paul BILLECOCQ comédien et metteur en scène, crée en 1978 la compagnie professionnelle du Théâtre du Bocage et son premier spectacle "Antigone" de Sophocle. Il dirige cette compagnie pendant douze ans et partage les mises en scène avec Gérard Vernay. En 1985, il crée "La Passion", œuvre en soliste composée à partir d'extraits du "Mystère de la charité de Jeanne d'Arc". Cette mise en scène fera le tour de France jusqu'en 1990, tenant la scène pendant trois mois à Paris. Il travaille ensuite comme comédien avec diverses compagnies. Parallèlement, il crée et dirige un ensemble vocal "Petrae Canticum" spécialisé dans la polyphonie sacrée du moyen âge à nos jours.

Félix RAMOS est étudiant en musicologie à la Faculté de Poitiers, en orgue et écriture au Conservatoir de Poitiers. Il accompagne un choeur d'enfants et travaille également dans diverses formations de jazz.

Réalisation audio : Michel DUPONTEL- Studio MD - Poitiers

.

..

Le CD "La Passion" 15€, contacter l'auteur : jp.billecocq@orange.fr

Pour écouter un extrait, c'est par ICI

Les mots de Michel Péguy à Jean-Paul Billecocq  ICI

Posté par memoire du vent - Jean-Paul BILLECOCQ - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Tu écris bien Jean Paul...

    ...
    Et je ne suis pas étonné de ton attachement
    à Charles Péguy ou du moins le souvenir de cet
    émoi puisé dans la Passion et qui me semble très
    lié à ta vie d’enfant… du moins, je le ressent ainsi.

    "Une grande philosophie n’est pas celle qui installe une vérité définitive, c’est celle qui introduit une inquietude." C.Péguy

    Tu es de plus un merveilleux Chef de chorale…
    Tu as été un Educateur toujours en recherche de
    réponses authentiques aux besoins de l’enfant,
    de l’adolescent.

    Tu as été un fabuleux marionnettiste, qui par
    ses scénarios, enchantés grands et petits.

    Je savais, que tu avais été un comédien rebelle
    parfois mais toujours magnifique.

    Aussi, si cela te dit…gardes moi ce CD qui témoigne de ton passé de « Théâtreux »…


    En toute amitié, bien à toi.

    André

    Posté par Aiello, 29 avril 2009 à 11:59
  • CD

    Nathalie, toujours beaucoup de plaisir à passer sur ton blog, longtemps que je ne l'avais pas fait... Comme j'ai un léger passage à vide en ce moment mes émotions n'en sont que plus fortes à lire certains poèmes...

    j'écouterais bien ce CD, comment fait-on pour l'avoir?
    J'espère que tu vas bien.
    Amitiés. Chantal

    Posté par ck, 25 mai 2009 à 22:36
  • La passion

    Salut Natha,
    Je viens de te piquer le texte de Jean-Paul(et la photo du CD) pour le mettre sur mon blog... Merci
    Et pour répondre à Chantal, il faut contacter l'auteur : jp.billecocq@orange.fr
    Bises

    Posté par louis-marie, 01 juin 2009 à 19:01
  • la passion CD

    Moi je te pique le petit texte de présentation de l'auteur (tu fais ça très bien). Merci
    Bises

    Posté par nathalie, 01 juin 2009 à 19:59
  • merci...

    effectivement, il suffit de contacter l'auteur ce que j'ai fais depuis!!
    Bises

    Posté par ck, 01 juin 2009 à 22:38
  • à noter: musique composée par Félix Ramos, jeune organiste, paniste, compositeur talentueux de 20ans, et qui risque de faire sa place dans le monde de la musique.

    Posté par adèle, 11 juin 2009 à 01:47
  • MERCI

    Merci Natha et Jean-Paul ! J'ai passé un excellent moment à (ré) écouter et la voix de Jean-Paul (une des musiques de mon enfance ) et ce magnifique texte.
    Je prends contact avec Jean-Paul pour un CD bien sûr !

    Posté par Laurence BODIN, 18 juin 2009 à 22:43
  • LE CD EMOTION

    Grande émotion, grâce à votre blog, de trouver Péguy et..."LA PASSION"...BOULEVERSEMENT à l'écoute de l'extrait dit par J.P BILLECOCQ. Quelle belle voix et diction de grand comédien!Je me suis jetée à l'eau, moi, Cyber-Mamie, j'ai commandé à la bonne adresse et j'ai mon CD!! et j'en ai pris pour des amis comédiens ou non... Cette Passion (revue par Jean-Paul B.) c'est une période spéciale de ma jeunesse et un disque que j'ai écouté si souvent...il est en moi. Cette version est si belle!
    MERCI, et félicitations aussi à Félix RAMOS

    Posté par marie, 14 octobre 2009 à 14:03
  • Que de compliments!!!
    sans fausse modestie je sais que l'acteur
    s'efface devantle ce texte tellement humaniste
    merci Marie

    Posté par jean paul, 15 octobre 2009 à 09:38

Poster un commentaire