LUCARNE

A travers cette lucarne ovale, vous percevrez un peu de moi. Balade au hasard du chemin, déambulation vers les choses que j'aime. Je ne sais pas où je vais... Je me laisse simplement porter au gré du vent.

18 avril 2009

"En Afrique, l'homme ne meurt jamais ; il change seulement de nature, il change seulement de contrée."


Amis de la culture,

Ne parcourez plus le monde ;

Allez

Allez à Manéga !

 

En Afrique, l'homme ne meurt jamais ; il change seulement de nature, il change seulement de contrée.

 

La Culture  dès lors relève forcément du sacré, qu'antériorisent ou qu'extériorisent en enrichissant l'homme et  son environnement, ce qui fait toujours vivre les morts, les vivants et ceux à naître.


Le Musée de la Bendrologie à Manéga n'est pas de ces musées d'observatoires à distance sans retour où des patrimoines de l'humanité subissent des vivisections, à moins d'être victime de condescendance, d'indifférence, d'oubli, ou proie d'autodafées d'un tourisme déprédateur à hémorragies sans garot.

L'Ami qui visite le Musée de la Bendrologie devient un élément intégré de l'intelligence en mouvement, où l'homme, pour comprendre doit être muni de trois yeux.

 

C'est pour cela qu'au service de l'Afrique  profonde, le Musée de Manéga s'est surtout spécialisé dans le SACRE qui pérennise par collectes, recherches, préservations difficiles, souvent impossibles de l'information au service de la compréhension entre les civilisations, contre le pillage des objets d'Art du continent, l'ethnocide, les génocides de cultures.

 

Sous réserve des extensions et acquisitions en cours, le Musée présente :

  • 500 Masques sacrés ayant tous participé à des rituels devant des morts ;
  • Plusieurs dizaines de YAKOUGA ou pierres Tombales à effigies d'hommes datant de plusieurs millénaires et dont l'âge des roches se situe entre 2 600 000 000 d'années et 1 600 000 000 d'années, éléments des plus anciens des cultures d'Afrique ;
  • 200 Fusils à pierre d'avant souvent l'époque coloniale ;
  • Le Pavillon de la mort où l'homme déchaussé, décoiffé, doit rentrer et sortir à reculon, prescription de l'aù-delà ;
  • Les Empires culturels, Dogon, Peulh, Bobo, Mossé, Sénoufo, Nuni. La case noire des Mystiques Younyonsé, etc. ;
  • Des grands Prix Nationaux d'art des bronziers antiques à cire perdue du Burkina Faso. Des acquisitions d'autres musées ;
  • Des immobilisations impressionnantes, répliques authentiques des habitats traditionnels ;
  • Des salles aménagées libres pour colloques ou congrès, d'évasion ou de recueillement, loin des bruits et tumultes de la ville ;
  • Des objets souvenirs et ouvrages du fondateur.

 

Manéga, le Musée de Manéga, c'est l'Univers d'un univers situé à 50 kilomètres au nord de Ouagadougou au Burkina Faso sur l'axe Ouagadougou - Kongoussi (Route de Pabré).
   

     AMIS DE LA CUTURE,
    NE PARCOUREZ PLUS LE MONDE ;
    VISITEZ MANEGA,
    MANEGA, LA TERRE DE REPOS.

http://www.musee-manega.bf/fr/manega/fmanega.htm

Posté par memoire du vent - Des poètes, des artistes... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire