LUCARNE

A travers cette lucarne ovale, vous percevrez un peu de moi. Balade au hasard du chemin, déambulation vers les choses que j'aime. Je ne sais pas où je vais... Je me laisse simplement porter au gré du vent.

28 mai 2007

Habib Tengour

.Rêve dit le rêveJe veux un cheval rouge veiller dans sa crinièreArgile d'une insomnie séculaireComme plaines élevées à la Table du Dieu absent.Rêve la Bien-aimée modelée de lumièreIl dit comme incantationet le poète trace le souvenir àcontempler la bouteille de gaz vide de larmes.Elle était lune à ma machine mot doux murmuré au crépuscule qui faisait naître le désir au blé naissant.Mon amour conte le rêve à la paume de ma main..Habib TengourL'arc et la cicatriceEditions de la différenceP.31
Posté par memoire du vent à 10:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,