LUCARNE

A travers cette lucarne ovale, vous percevrez un peu de moi. Balade au hasard du chemin, déambulation vers les choses que j'aime. Je ne sais pas où je vais... Je me laisse simplement porter au gré du vent.

19 mai 2007

Hamid Skif

F1000025
.
.
.

                   Pour tes yeux

.
.

Pour tes yeux et ceux des enfants du monde
pour ce sourire qui annonce le jour libéré
je mendie l'espoir
le pain
et un jour
de joie

Pour tes yeux et ceux des enfants du monde
Pour ces petites mains qui caressent la
chambre
je fabriquerai un jouet de pierre de lune
cousu de rayons de tendresse

Pour tes yeux et ceux des enfants du monde
pour cette voix fluette qui trébuche dans
ta gorge
je vais jouer du tambour
mais
n'oublie jamais mon enfant
que
pour tes yeux et ceux des enfants du monde
des hommes meurent chaque jour au soleil
faute de n'avoir pu vaincre à temps
les voleurs de rêves
.

Hamid Skif 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hamid_Skif
.
Photographie de Sylvie Baron
(voir dans Catégories à droite : Sylvie et les enfants de Madagascar et dans l'album à gauche Enfants de Mada)

Posté par memoire du vent - Des poètes, des artistes... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire