LUCARNE

A travers cette lucarne ovale, vous percevrez un peu de moi. Balade au hasard du chemin, déambulation vers les choses que j'aime. Je ne sais pas où je vais... Je me laisse simplement porter au gré du vent.

06 mai 2007

J'ai

1_684

Posté par memoire du vent - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    Responsable mais pas coupable

    Comme beaucoup d'autres (53 % des électeurs ont fait le choix de SARKOSY, président)
    Il était plus convaincant...
    ... et s'il se tient à son 1er discours, il pourrait oeuver pour un rapprochement avec le Maghreb.
    À suivre de près...

    Posté par Gélambre, 07 mai 2007 à 10:51
  • Sarkosy en guise de rapprochement va commencer entre autre par continuer à renvoyer tous les sans-papiers à leur misère!

    Posté par nathalie, 07 mai 2007 à 13:34
  • 1825 jours à barrer , avant son départ, c'est long, alors mon Guide de survie dans une France en loques accepte les suggestions. C'est vrai sentiment de honte hier soir, devant l'hystérie et complaisance télévisuelle. Aujourd'hui le sursaut, et le rire salvateur. Amitiés .

    Posté par Méry B, 07 mai 2007 à 15:29
  • 1825 jours...
    Je pense à mes enfants, les grands surtout, à leur colère, leurs craintes ... leur avenir dans cette société qu'ils ne comprennent pas.
    Amitiés Méry

    Posté par nathalie, 08 mai 2007 à 13:24
  • Maréchal Sarko !

    …nous voila,


    Je me souviens de mon histoire familiale, de ses convictions, de ses espérances.

    De mes racines emplies de certitudes quant aux lendemains qui chantent.

    Du relais pris et qui me fit courir dans l'engagement d'une vie faite de militantisme pour les causes qui me paraissaient justes parce que plus humaines.
    De mes croyances au devenir de l’intelligence dans notre société, dont la structure est l'héritage de son passé empreint de Connaissances.
    De notre beau pays honoré par certains des combats de nos Aînés pour l’égalité des chances, pour la liberté de nous réaliser dans la différence, pour la fraternité d’être l’un pour l’autre et cela par la nécessaire et toujours légitime construction du lien social, telle que nous l’ont transmis nos valeurs institutionnelles et donc partagées.
    Et cela, traduit par l’esprit de repentance que nous impose la conséquence de notre réflexion intelligente sur de nombreux méfaits.

    De mes convictions éducatives insufflées à mes enfants, ainsi qu'auprès de ceux dont une certaine administration me confiait l'accompagnement dit spécialisé.

    Que reste t’il…sinon qu’un mois de mai pourri et un incommensurable chagrin.

    André

    Posté par André Aiello, 18 mai 2007 à 16:35
  • Merci André

    Tes valeurs sont partagées par beaucoup malgré cette défaite.

    Quand on pense que le plus haut pourcentage de voix donné à Sarkozy l'a été par la génération des fils des résistants !
    « Ce soir, ce n'est pas l'esprit de 68 qui a été «liquidé», malgré l'intention répétée de Nicolas Sarkozy. C'est celui du Conseil National de la Résistance de 1944, celui qui a préparé la nationalisation de l'énergie, des assurances et des banques, la création de la Sécurité Sociale, la protection de l'enfance, la liberté de la presse et une grande partie des acquis sociaux de la seconde partie du XXe siècle.
    Ce soir, 75 % des votants parmi ceux qui étaient des bébés et des enfants au moment où oeuvraient les hommes et les femmes du Conseil National de la Résistance ont mis fin à la vision que ceux-ci avaient de la France. »
    François Lenain (voir lien dans la colonne de droite)

    Je comprends ton découragement et ton chagrin.
    « Dans toutes les larmes s’attarde un espoir »
    Il faut continuer à y croire !

    Bien à toi André

    Posté par nathalie, 19 mai 2007 à 00:38

Poster un commentaire