LUCARNE

A travers cette lucarne ovale, vous percevrez un peu de moi. Balade au hasard du chemin, déambulation vers les choses que j'aime. Je ne sais pas où je vais... Je me laisse simplement porter au gré du vent.

13 novembre 2005

Froides pensées nouées à mon cou quand matin retient ta main loin sourire froissé dans le poing serré désirs éparpillés par le vent comme les cendres à venir absence compagne fidèle étreint de ses bras fins ma taille et la ceint  
Posté par memoire du vent à 21:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]